Cyrille Nicolas

Cyrille NicolasPouvez-vous brièvement nous raconter votre histoire d’entrepreneur numérique ? Comment et pourquoi vous être lancé, que vendez-vous, exportez-vous ?

J’étais salarié, et passionné sur mon temps libre de courses motocyclistes. J’ai commencé en tant que vendeur particulier sur eBay ; je revendais des pièces dont je n’avais plus besoin après une saison de compétitions. Elles se vendaient bien, et c’est comme ça que je me suis rendu compte que cela pouvait devenir une activité professionnelle. Aujourd’hui, je me consacre à plein temps à mon entreprise de vente de pièces détachées moto. Je vends sur mon propre site, mais c’est sur les places de marché que je me développe le mieux grâce à leur meilleure visibilité. Environ 10% de mes ventes sont réalisées à l’export, majoritairement en Union Européenne.

Comment le numérique vous a-t-il permis de créer activité et emploi ?

J’ai commencé directement sur Internet ; c’est la vente en ligne qui m’a permis de créer mon entreprise et d’en faire mon activité principale. Aujourd’hui nous avons quatre employés et espérons en embaucher un cinquième prochainement. Nous grandissons chaque année et souhaitons nous diversifier, notamment par l’export. La réputation internationale, mais aussi les services qu’offrent les places de marché (comme la traduction automatique des annonces, via le partenariat WebInterpret-eBay) sont pour cela de véritables atouts.

Quels sont ou ont été vos plus gros défis ?

Justement, un des plus gros obstacles que nous rencontrons dans notre développement à l’export est le coût de la livraison. Il est difficile pour un acheteur allemand de comprendre nos tarifs de livraison, quand il lui coûte moins cher d’envoyer le même colis, sur la même distance, d’Allemagne vers la France. Et même si la demande est importante, nous ne pouvons envoyer des objets de moins de 10€ vers de nombreuses régions où la livraison coûte en moyenne 15€, comme l’Australie, le Canada, ou même la France d’Outre-Mer. Le suivi est aussi un enjeu important, très apprécié des consommateurs, souvent facturé en plus par les logisticiens, mais malheureusement encore peu actionnable par le vendeur en cas de colis déclaré non reçu par l’acheteur.

Quelle est la mesure clé qui vous simplifierait le plus la vie ?

La législation applicable à mon activité me paraît longue et compliquée, et il est souvent difficile d’obtenir une réponse à une question, sauf à s’adresser à un avocat ou un expert-comptable qui facturera la prestation plusieurs centaines d’euros. Cela peut être le cas par exemple sur les questions de fiscalité à l’exportation. Un guichet unique numérique, où je pourrais trouver les informations (pertinentes pour mon activité e-commerce/e-export) dans un format court et efficace, et interagir facilement à distance avec les autorités compétentes, me faciliterait la vie au quotidien.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nous souhaitons poursuivre notre développement en France et à l’étranger. Cela implique de continuer à augmenter notre visibilité sur le web et de proposer toujours plus de choix à nos clients. Ce développement entrainera de nouvelles embauches.

 

Retrouvez la boutique de Cyrille Nicolas sur eBay.fr : http://stores.ebay.fr/spomotoscooter